Appelez-nous maintenant à
(877) 892-9247

or

Appelez-nous maintenant à
(877) 892-9247

or
OBTENEZ PLUS D'INFO

2016 août 23 -Extraction Partie I: Energies durcies

Blog-août23-2016-3Tandis que la Processus d'éclairage brûle la plupart des énergies négatives dans le champ d'énergie lumineuse (LEF), certaines énergies toxiques peuvent cristalliser, devenant presque des objets matériels, qui sont impossibles à métaboliser par le processus d'éclairage et doivent être extraites manuellement.

Ces énergies cristallisées s'intègrent dans le corps physique, prenant des formes telles que des poignards, des flèches, des lances et des épées. Les chamans d'Amazonie croient que les énergies cristallisées sont le résultat de la magie noire ou de la sorcellerie. J'ai découvert que ces énergies peuvent être provoquées par la colère, l'envie ou la haine dirigées contre nous par une autre personne - souvent celles qui sont les plus proches de nous. Parfois, ce sont aussi des vestiges énergétiques d'une existence antérieure.

Le processus d'extraction est effectué pendant une illumination, lorsque les paysages énergétiques des chakras sont révélés et que les énergies cristallisées peuvent être facilement détectées. L'illumination brûle les énergies qui s'accumulent autour de la cristallisation et la maintiennent coincée dans le corps, facilitant ainsi l'extraction.

Les énergies négatives sont attirées par nous lorsqu'il y a une affinité en nous. La colère ne peut pénétrer notre LEF que lorsque la vibration de la colère habite en nous, et la haine ne peut nous affecter que lorsque la haine de soi est présente. Par conséquent, il ne suffit pas d'extraire les énergies cristallisées; les affinités du client doivent également être modifiées. Le processus d'illumination guérit les affinités pour ces énergies en effaçant et en augmentant la fréquence à laquelle un chakra tourne. À mesure que le taux vibratoire d'un chakra augmente, nous commençons à attirer des énergies pures, claires et bienfaisantes.

Le processus d'extraction comporte cinq étapes.

Tout d'abord, je scanne le LEF de mon client, passant lentement ma main à quelques centimètres au-dessus du corps. Je ressens des variations de température qui indiquent souvent la présence d'une énergie cristallisée. Quand je sens une forme, j'enroule ma main autour d'elle et essaie d'obtenir une impression.

Ensuite, je démêle l'énergie lourde à la base de l'objet, rassemblant ces énergies du bout des doigts et les renvoyant vers la Terre. Cela commence à desserrer l'objet incorporé.

Je déplace mes mains vers les points de libération à l'arrière du crâne, déclenchant la libération de toutes les énergies toxiques restantes dans le chakra. (Il n'y a pas toujours une relation linéaire entre le site de l'énergie cristallisée et le chakra compromis. Il est possible de trouver une énergie intégrée dans les pieds qui implique le chakra du cœur.)

Cela fait, je reviens à l'objet, le déplaçant doucement d'un côté à l'autre et me tournant pour le desserrer. J'invite ma cliente à la sensibiliser au site et à ressentir mes actions, en lui demandant si elle ressent de la douleur, ou si je vais trop vite ou trop lentement. Souvent, je demanderai à ma cliente de décrire les images qu'elle perçoit.

Une fois l'objet extrait, j'éclaire le chakra, le baignant dans une lumière pure, pour augmenter son taux vibratoire et changer l'affinité. Enfin, je ferme le chakra et le traite avec le client.

Quand j'ai appris le processus d'extraction pour la première fois, je pensais que les chamans d'Amazon percevaient des dagues, des lances et des flèches intégrées dans leurs clients parce que de tels objets faisaient partie de leur vie quotidienne. Quand je suis rentré chez moi, je m'attendais à détecter des objets plus conformes aux symboles de la guerre moderne - des fusils et des balles. À ma grande surprise, j'ai trouvé exactement les mêmes symboles que ceux décrits par les guérisseurs de la jungle.

Je ne pouvais rien comprendre jusqu'à ce que je considère que le système limbique du cerveau a évolué il y a des milliers d'années à une époque où nos ancêtres chassaient le gibier et se tuaient mutuellement avec des couteaux et des lances. Le répertoire d'images de cette ancienne structure cérébrale est resté inchangé. Le cerveau limbique prend le symbolique comme littéral. Quand nous avons été trahis, nous disons que nous avons été «poignardés dans le dos» parce que symboliquement nous l'avons fait!

La semaine prochaine, nous explorerons l'extraction des énergies et des entités intrusives. Des informations supplémentaires peuvent être trouvées dans mon livre, Chaman, guérisseur, sauge.

.



Translate »